Le saviez-vous ?

Les plus anciennes pâtes seraient vieilles de 4 000 ans ! Retrouvées par des scientifiques de l’Académie des Sciences de Pékin en Octobre 2005 sur les rives du fleuve Jaune dans le nord-ouest de la Chine. Elles avaient été faites à base de farine de Millet. L’amour des pâtes n’est donc pas chose contemporaine ! Heureusement, il est loin le plat de pâtes uniquement fait à la hâte ! Placée aujourd’hui aux meilleures places des cartes des grands chefs, toujours plus travaillée, la pâte elle-même mais aussi son assaisonnement et les recettes débordent dans tous les magazines, vous n’avez plus à les cacher. Sortez vos sauces et pâtes du placard et sublimez cet ingrédient original, à la fois cœur du plat, accompagnement ou encore accessoire de saveurs… Accessoire de saveurs ? Oui, mais seulement pour les pâtes neutres et c’est tant mieux surtout pour les plus jeunes, qui, en période de « néophobie alimentaire » (phase transitoire et normale de rejet de certains aliments), apprécieront un bon plat de pâtes dans lequel on pourra tenter de cuisiner quelques tomates, poivrons, champignons, épinards… C’est presque magique, un peu de pâtes et il est enfin plus facile d’introduire les légumes au menu. N’oubliez pas l’incontournable fromage râpé, dont le calcium est essentiel à la croissance et l’entretien des os.

A chaque région sa pâte ?

Si nous pouvons reconnaitre une filiation de quelques plats de pâtes à des régions bien précises, les recettes sont maintenant très cosmopolites. Amusez-vous à chercher l’origine des formes ou des recettes, au-delà des spaghetti à la Bolognaise, dont le nom de la sauce viendrait d’une recette traditionnelle de Bologne à moins que ce nom soit pour rappel de la couleur rouge des tuiles de cette ville; il y a les Spaetzle, qui eux, sont bien de l’est, l’Alsace et sa région ! Quant aux pâtes farcies, autrement appelées « le plat du pauvre », elles sont originaires du sud de la France. Les raviolis quant à eux, seraient Niçois…

es pâtes, avec n’importe quelle sauce ?

Que nenni ! En fonction de leur forme, les pâtes ont des sauces de prédilection. Par exemple, les spaghetti s’accommodent mieux à notre nouvelle gamme de Sauces aux tomates cerises, que les coquillettes. Et pour cause, les pâtes fines et allongées comme les spaghettis ou les linguines, sont tout indiquées pour des sauces liquides, comme celles à base de tomate ou de pesto. Goûtez nos recettes de Pesto Rosso, Pesto à l’Ail des Ours ou de Pesto alla Genovese. Nos pâtes présentent de nombreuses cavités, qu’elles soient creuses ou spiralées, de petites ou de tailles imposantes, toutes nos pâtes se marient parfaitement avec nos Sauces Saclà, volontairement plus épaisses, avec des petits morceaux. Dégustez et découvrez le savoir-faire de Saclà qui s’exprimera sans faute dans vos assiettes !

Les pâtes, les nouvelles reines de nos assiettes ?

Longtemps accusées de faire grossir, les pâtes ont souvent été bannies de nos assiettes, à tort, car elles possèdent de nombreuses qualités nutritionnelles : elles sont pauvres en graisses et riches en glucides complexes, ces derniers ayant la particularité intéressante d’être rassasiants. Elles apportent également protéines végétales, minéraux et vitamines du groupe B, il suffit alors de bien choisir les ingrédients qui les accompagnent et un plat complet est prêt en un tour de main.

nutrition_0-5

FacebookTwitterPinterest

Laisser un commentaire